Vêtements trail

Lorsqu’on pratique le trail running, les vêtements doivent permettre à la fois de courir confortablement, mais aussi de maintenir un équilibre thermique. Il faut donc des habits légers, confortables et très respirants pour ce sport. Ces vêtements doivent vous permettre de rester au sec et au frais, tout en ayant une forme ergonomique et qui vous protègent des écarts de températures importants.

Pour tous les vêtements trail, il existe une version homme et une version femme, afin de répondre au mieux aux différences morphologiques.

Il faut privilégier les vêtements de trail running ayant un système d'évacuation de transpiration et de transfert d’humidité. Ainsi, respecter le système des trois couches est primordial. D’ailleurs, c’est le même qu’on utilise pour la montagne, le ski, la randonnée ou encore, la marche nordique.

La première couche de vêtements doit être respirante (aussi appelée sous-vêtements techniques) : la respirabilité permet d’évacuer la transpiration. Évitez le coton, car il ne sèche pas bien. Optez plutôt pour un tee-shirt technique en matière synthétique.

La deuxième couche de vêtements est isolante : elle garde la chaleur et transfère l’humidité de la première couche vers la dernière. Vous n’en avez pas forcément besoin pour des trails par forte chaleur, mais elle est nécessaire par temps froids ou lorsqu’il y a un fort dénivelé. Vous pouvez donc porter une doudoune en duvet, une polaire ou la veste softshell. Celle-ci est la plus polyvalente, car vous pouvez l’utiliser en deuxième et troisième couches de vêtements s’il ne pleut pas beaucoup.

La troisième couche de vêtements est la dernière et protège des éléments extérieurs (pluie, vent, neige, etc.). C’est en général une veste technique ultra-légère. Elle est coupe-vent. Prenez-la imperméable en cas de grosse pluie.

La première couche : le choix de son t-shirt trail

Pour la première couche de vêtement, un tee-shirt conçu d’une fibre respirante permet d’évacuer la transpiration pour rester au sec un maximum. Privilégiez des matériaux comme les tissus synthétiques en polyester ou polyamide (hydrophobes) pour le trail running. Ils sèchent en effet très vite.

Ne vous tournez pas vers un t-shirt en laine mérinos ; celle-ci a pour premier intérêt de limiter les mauvaises odeurs. En fait, la laine mérinos est surtout idéale pour la randonnée, mais pas forcément pour des efforts intenses comme le trail. Il existe également des tissus mélangeant fibre synthétique et laine qui combinent leurs atouts.

En vêtements pour cette première couche, vous pouvez porter un t-shirt de compression doté de fibres techniques. Celui-ci maintient bien vos muscles tout en apportant un grand confort. Vous consommerez ainsi moins d’énergie pendant la course, car ils vibreront moins. La micro-circulation des couches supérieures des muscles s’en trouve ainsi améliorée. D’ailleurs, il y a une gamme pour homme et une gamme pour femme, afin que le t-shirt s’adapte à votre morphologie.

Sinon, optez pour des tee-shirts respirants à manches courtes ou manches longues, selon le temps. Pour les femmes, portez des débardeurs ou des brassières s’il fait chaud.

La seconde couche et troisième couche

En trail running, la deuxième couche de vêtements est optionnelle. Elle isole du froid en conservant l’air qui maintient votre chaleur corporelle. Ne l’utilisez donc que si la température est basse.

Pour la veste de trail, prenez-en une qui soit imperméable, respirante, coupe-vent et dotée d’une capuche enveloppante. Optez un vêtement doté d'un tissu très léger de chez Gore-tex (GTX) pour s’assurer de l’imperméabilité et respirabilité, en plus d’avoir un excellent rapport qualité-prix.

La veste de trail ne doit pas être encombrante, vous pourrez la porter au-dessus ou en-dessous d’un sac, la replier, etc.

Pour des températures froides

Homme comme femme, optez pour un corsaire (collant ¾) combiné à des chaussettes techniques hautes ou des collants couvrant totalement la longueur de la jambe. Ces deux vêtements sont confortables, ont un effet seconde peau, tout en tenant au chaud. Si les conditions météorologiques sont très rudes, vous pouvez opter pour un pantalon imperméable par-dessus vos collants.

Pour des températures estivales

Un short de trail ou un cuissard suffisent, que vous soyez un homme ou une femme. En fait, c’est plus une question de préférence pour ces vêtements. Un short serre moins et n’est pas aussi chaud qu’un cuissard. Celui-ci protège cependant mieux la cuisse.

Pour éviter les insolations, n’oubliez pas la casquette. En effet, la visière de ce vêtement protège les yeux de la poussière et du Soleil. Avant d’acheter votre casquette, n’oubliez pas de vérifier qu’elle a bien des sangles, une cordelette ou autres pour l’ajustement de la taille.

En plus, elle doit être conçue de fibres techniques pour un meilleur confort. Cela la rendra respirante, afin d’évacuer la sueur et de sécher rapidement. Si vous faites du trail de nuit, n’hésitez pas à choisir une casquette réfléchissante, afin de pouvoir être vu.

Pour les chaussettes de trail running, privilégiez une chaussette respirante, comme la première couche de vêtements. Elle doit proposer un bon maintien du pied dans les chaussures trail, donc mieux vaut une tige plutôt haute, surtout pour éviter les entorses en montagne. Si vous faites du trail running en ville, mieux vaut une tige basse. La chaussette ne doit cependant pas écraser le pied, alors essayez les deux pieds avant de l’acheter !